Mademoiselle de Paris

Suite à son départ de la fonction publique en 2007, Michel Normandeau renoue avec la musique et surtout avec l’accordéon, instrument qu’il chérit particulièrement. Ce qui l’amène à développer un répertoire de vieilles chansons françaises datant du début du 20e siècle. Il décide en 2009 de partager sa passion pour la chanson française en allant visiter bénévolement, avec son accordéon, des résidences pour personnes âgées en Outaouais. Petit à petit, il se met à raconter des souvenirs de famille. Un conte sur la vie de son grand-père prend forme.

Au printemps 2010, entouré de deux musiciens, il présente une version grand public de son conte musical au Café des artistes de la Lièvre à Buckingham. À l’automne, il le présente dans les jardins de la Chasse-gardée du marais, à Chelsea. Sylvie Dufour, directrice artistique du Théâtre de l’Île de Gatineau, qui assiste à ce second évènement, tombe sous le charme de cette histoire et offre à Michel d’en faire la mise en scène pour un spectacle qui sera présenté à son théâtre. Mademoiselle de Paris est joué, à guichets fermés, cinq fois par semaine du 14 septembre au 15 octobre 2011 au Théâtre de l’Île.

Accompagné de Daniel Berriault (basse et flûte traversière), Cendrine Despax (violon) et de Claude Naubert (guitare et direction musicale), Michel (accordéon et narration) nous raconte la vie de son grand-père, opticien de profession et mélomane passionné. Entrecoupée de pièces instrumentales, il tisse son histoire en utilisant des anecdotes de la vie et des voyages de son grand père à Paris dans les années 20, 30 et 50 en y ajoutant aussi ses propres souvenirs de famille et de sa vie personnelle.

Un CD numéroté, à tirage limité à 1250 copies, disponible à la sortie du spectacle, est produit dans le studio de Claude Naubert. Le disque contient 18 des 23 pièces instrumentales du spectacle, tirées surtout du répertoire des chansons françaises du début jusqu’au milieu du siècle dernier mais comprend aussi une version de la pièce Vert d’Harmonium.

Une présentation de Mademoiselle de Paris a lieu à Montréal, le 25 avril 2012, au Studio-théâtre de la Place des Arts de Montréal. Pierre Daigneault, qui avait partagé la scène de la PDA avec Michel lors d’un spectacle d’Harmonium en 1974, y a été invité à jouer de la flûte traversière et un solo de saxophone soprano sur la pièce Vert.

Mademoiselle de Paris reprendra l’affiche au Théâtre de l’Île de Gatineau du 22 mars au 22 avril 2017.